4 vues

Jean-Marc Ayrault a livré mardi devant les députés un plaidoyer en faveur de la ratification du traité budgétaire européen, qui ne sera accompagné, selon lui, d'aucun abandon de souveraineté et contient des avancées sur la croissance négociées par la France.

Publicité

Contenus sponsorisés