1 vues

Les plaidoiries de la défense ont débuté mercredi après-midi à Marseille dans le procès de l'affaire des implants mammaires frauduleux PIP, avec des relaxes demandées par deux des avocats des cinq prévenus.

Publicité

Contenus sponsorisés