1 396 vues

Deux comédiennes ont déposé en février et mars derniers des mains courantes contre leur collègue Thierry Samitier. Elles y expliquent que l’acteur de « Nos chers voisins » aurait pratiqué des attouchements sur elles et aurait tenté de les embrasser sans leur consentement. Les producteurs ont décidé le 11 mars d’annuler les représentations.

Deux actrices de la pièce Boeing Boeing ont déposé, début 2019, des mains courantes décrivant le comportement déplacé à connotation sexuelle de Thierry Samitier. Les deux femmes ont raconté à Mediapart des baisers forcés et des situations dans lesquelles le comédien collait son entrejambe à leurs fesses. Des agissements qui peuvent être qualifiés d’agression sexuelle et de harcèlement sexuel.

Après le dépôt des mains courantes le 15 février et 4 mars derniers, les producteurs de la pièce ont envisagé de remplacer Thierry Samitier. Sans succès. « Ils ont dit être "au niveau" du contrat, confie une comédienne. Je me suis effondrée quand je l’ai appris. » Les deux femmes ont alors été arrêtées par leurs médecins et les représentations du spectacle ont cessé le 11 mars.

Attouchements et baisers forcés « Au début, c’était des compliments […] sauf qu’il a commencé à être tactile, raconte une des actrices. Et un jour, Thierry est arrivé derrière moi. Il a mis son bras autour de mon cou. […] Dans le même temps, il avait collé son sexe au niveau de mes fesses. » Même scénario pour l’autre comédienne. Une des actrices et l’assistante de la metteuse en scène rapportent aussi des tentatives pour les embrasser de force sur la bouche.

L’interprète de Nos chers voisins aurait aussi, à plusieurs reprises, tenté d’enfoncer sa langue dans la bouche de ses partenaires pendant des scènes de baisers. L’ancien footballeur Franck Leboeuf, également à l’affiche de la pièce, a lui aussi déposé une main courante pour dénoncer le comportement de l’acteur.

Thierry Samitier « énormément blessé » par les plaintes De son côté, Thierry Samitier met en avant son « excès » qui a « généré une tension ». « Je n’ai jamais mis ma langue dans la bouche d’une actrice volontairement, indique le comédien. Je ne vois pas le plaisir que je prendrais à embrasser une femme qui n’en a pas envie. » Il reconnaît par ailleurs avoir enlacé les deux actrices, mais nie avoir collé son sexe contre elles.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.