Le festival Solidays a 20 ans. Un anniversaire qu'il aurait été impossible de fêter si l'on avait écouté les conseils de Jean-Jacques Goldman. Pourtant il a fait partie des premiers artistes à soutenir l'initiative. Le chanteur a téléphoné au président de Solidarité sida Luc Barruet pour lui faire part de son intérêt pour le projet. Un joli coup de pouce, mais rapidement Goldman va faire part de son scepticisme. "Je voulais qu'il entre dans le conseil d'administration de l'association, il a préféré rester consultant. Il a assisté à beaucoup de réunions où on a commencé à envisager un festival pour sensibiliser les jeunes au problème du sida. Comme d'autres, il disait : "Ça ne marchera jamais, on ne peut pas faire de festival à Paris..."", explique dans Le Parisien Luc Barruet. Une prédiction qui va s'avérer complètement fausse. Malgré sa conviction que cela pourrait rimer avec échec, Jean-Jacques Goldman monte sur la scène de la première édition du festival, accompagné de Carole Fredericks et Michael Jones. Pendant 40 minutes, le trio galvanise la foule, à tel point que le chanteur a été obligé de reconnaître son erreur. "Quand il est sorti de scène, il m'a dit : "Heureusement que tu ne m'as pas écouté"", raconte au Parisien le patron de Solidarité sida.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés