Alain Chamfort, c'est plus de 50 ans de carrière, mais c'est surtout un tube "Manureva". Une chanson qui va rimer avec carton, écrite en 1979 par un certain Serge Gainsbourg. "Serge avait accepté d'écrire pour moi sans savoir qui j'étais, parce que Jane lui avait dit que je valais mieux que ce que je chantais", se souvient le chanteur dans une interview accordée à Paris Match avant de raconter les coulisses peu glorieuses de cet enregistrement. "Ça reste une expérience compliquée, il est parti avant la fin de l'enregistrement et est allé expliquer à Alain Lévy que je ne savais pas écrire. Quel était mon poids, moi un chanteur d'à peine 30 ans, face à Gainsbourg, 50 ans et unanimement reconnu? Bon, il a fini par revenir, on s'en est sortis convenablement", raconte dans l'hebdomadaire l'artiste révélé produit au départ par Claude François. Un Pygmalion qu'il décrit comme "odieux" et "exigeant". "C'était lié à son tempérament impulsif et impétueux", analyse le chanteur avec le recul. "Avec moi, au départ, il était très présent car il voulait montrer que sa maison de disques ne reposait pas que sur lui. Quand j'ai eu envie d'avoir un peu plus de maîtrise sur ce que je faisais, ça ne lui a pas plu", se remémore dans Paris Match Alain Chamfort, qui révèle que Claude François, jaloux de son succès, n'hésitait pas à lui couper l'électricité quand il faisait ses premières parties.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés