54 vues

Invitée ce samedi d'« On n’est pas couché », Véronique Genest s’est confiée sur ses rapports avec son frère Olivier, mort des suites du sida il y a vingt-six ans. La comédienne est revenue le coming out de son frère alors qu’ils étaient adolescents et sur l’inquiétude qu’elle a ressentie au début des années 1980 face à la propagation du virus.

Véronique Genest a évoqué son frère Olivier, mort du sida il y a vingt-six ans, lors de son passage sur le plateau d’On n’est pas couché, diffusé samedi 12 octobre. Venue présenter son livre témoignage Mes arrêts sur image, la comédienne de 63 ans est notamment revenue sur les rapports qu’elle entretenait avec lui et le moment où il lui a révélé son homosexualité.

« Il m’a dit "J’aime les garçons", ma première réaction, ça a été : "Ouais, je comprends, moi aussi", voilà. On était jeunes, on avait 13 ou 14 ans », a raconté Véronique Genest. « Je n’avais pas d’idée préconçue là-dessus, j’aimais mon frère, c’était mon frère, forcément je l’acceptais comme il était. Mais en même temps j’avais toutes ces questions qui m’arrivaient en tête : "Comment on va le dire à ma mère ? Comment il va le vivre ?" […] J’avais des peurs pour lui ».

« Je savais que ce serait pour lui » « À l’époque, le vivre, ce n’était pas comme aujourd’hui », a estimé l’interprète de Julie Lescaut, qui dit avoir eu une conversation « très, très saine » avec Olivier au sujet de l’homosexualité et lui avoir demandé s’il « avait essayé ». L’actrice qui avait neuf ans au décès de son père a expliqué que son frère était particulièrement vulnérable et « chopait tout ce qui traînait. Il y avait un champignon, c’était pour lui ». Véronique Genest s’est ainsi inquiétée lorsque le virus du sida a commencé à se propager au début des années 1980. « Je savais que ce serait pour lui. […] La nature est faite comme ça, j’ai tout de suite su que mon frère allait partir et j’ai tremblé jusqu’au bout », a-t-elle confié.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.