"Depuis l'annonce de mon recrutement, mon portable crépite comme si j'entrais au Gouvernement." Dans une interview accordée au Parisien, Charles Consigny, qui a été choisi par Laurent Ruquier pour remplacer Yann Moix dans "On n'est pas couché", explique que la pression commence déjà à monter. Mais celui qui avait qualifié sa nouvelle collègue Christine Angot de "Donald Trump des bobos" a tenu à rassurer ceux qui s'attendent déjà à une guerre entre les chroniqueurs. "On a pris un café ensemble et on s'est très bien entendu. C'est un écrivain que je respecte et qui m'a amené moi-même à l'écriture de romans inspirés fortement de faits réels. À la télévision, elle s'exprime en artiste, avec un regard d'écrivain. Je suis persuadé que le fait d'avoir écrit tous les deux des livres d'autofiction nous donne une affinité. Notre duo va très bien marcher", promet dans le quotidien l'auteur de 28 ans qui explique être de droite, voire réactionnaire sur certains sujets. Il indique que c'est Eric Zemmour qui a été, selon lui, le chroniqueur le plus marquant du programme. Mais Charles Consigny sait aussi mettre de l'eau dans son vin. "Je ne suis pas un procureur. J'ai envie d'avoir des échanges constructifs sur les débats qui secouent la France aujourd'hui et pas d'être dans le combat systématique. Et j'espère surtout qu'on va rigoler !", annonce dans Le Parisien le jeune homme qui compte s'inspirer de Pierre Bénichou pour tenter de détendre l'atmosphère.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés