En 2006, "Les Bronzés 3, amis pour la vie", avaient cumulé plus de 10 millions d'entrées au cinéma. Un énorme succès commercial entaché par des critiques très dures. À tel point que les membres du Splendid sont plus de 10 ans après toujours obligés de s'expliquer sur ce film considéré par certains comme un navet. C'est notamment le cas de Michel Blanc qui incarne Jean-Claude Dusse à l'écran. "Celui-là, je ne suis pas fou du résultat, mais je ne pouvais pas ne pas le faire, à partir du moment où toute la bande y allait. Vous imaginez si j'avais dit non ? J'aurais passé les années suivantes à répondre à la question : "Mais pourquoi vous n'avez pas joué dans "Les Bronzés 3" ?"", explique dans une interview accordée à VSD, relayée par Purepeople celui qui reconnaît que ce troisième volet n'est pas à la hauteur. Selon lui, c'est parce que les "amis pour la vie" n'avaient plus exactement les mêmes envies. "Nous n'étions plus capables d'écrire ensemble et nous n'avions plus les mêmes goûts. Pour le premier, nous étions sur la même longueur d'onde. (...) Là, le fait que nous ne soyons plus raccords a abouti à quelque chose d'un peu bâtard, j'en suis bien conscient. Certains aimaient des choses que je n'appréciais pas, et vice versa. Au final, on a une chose un peu consensuelle, alors que nous aurions dû être plus pointus", regrette dans les colonnes de VSD Michel Blanc qui tient à relativiser les sommes d'argent gagnées grâce aux "Bronzés". Selon lui, ils n'ont pas toujours gagné le jackpot. "Si l'on répartit ce que l'on a gagné sur les trois Bronzés, on arrive à un salaire à peu près normal", estime le comédien dans l'hebdomadaire.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés