Oui, une démission peut être bénéfique ! C'est le cas de Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique. Une démission soudaine et fracassante qui lui a permis de remonter dans l'estime des Français. Dans le baromètre Elabe pour " Les Échos " et Radio classique, Nicolas Hulot remonte de 11 points pour rafler 53 % d'opinions positives. L'ancien ministre redevient donc la personnalité politique préférée des Français selon Les Échos. " Il s'agit de son meilleur score depuis juillet 2017, deux mois après sa prise de fonctions ", précise Elabe. Rappelons que Nicolas Hulot a démissionné, car il "ne veut plus se mentir et donner l'illusion que sa présence au gouvernement signifie qu'on est à la hauteur" confiait-il au micro de Léa Salamé et Nicolas Demorand sur France Inter. Une démission qui n'a pas été du gout de tout le monde. " Nicolas Hulot a dit non à Emmanuel Macron. Cela a été vu comme du courage par les sympathisants de droite et de gauche, et comme un lâchage par ceux d'Emmanuel Macron ", analyse Bernard Sananès, président d'Elabe. Une mauvaise décision pour certains, mais une bonne au vu des sondages.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés