Laura Smet est plus apaisée que jamais. Le succès de son court-métrage lui donne le sourire, mais son bonheur est bien plus profond. Elle est loin la jeune actrice tourmentée. Elle a depuis laissé la place à la réalisatrice concentrée. Cela fait déjà plusieurs années que les démons sont derrière elle. Un changement radical d'état d'esprit qui a débuté en 2013 lorsque la fille de Johnny Hallyday rencontre son compagnon Raphaël Lancrey-Javal. "J'ai trouvé l'apaisement à 30 ans. Peut-être parce que j'ai rencontré la bonne personne. Je suis devenue quelqu'un de serein", raconte l'artiste dans Paris Match. C'est avec lui qu'elle monte sa société de production pour réaliser son court-métrage. Leur premier bébé avant d'en avoir un vrai. "Je rêve d'avoir des enfants, et j'en aurai. J'ai un désir immense de transmission, de donner à mon tour ce que l'on m'a offert", commente dans l'hebdomadaire la fille du rockeur qui a désormais un style de vie beaucoup plus sain que par le passé. Une attitude beaucoup plus adaptée à la vie de maman. "Je me respecte beaucoup plus. Je fais attention à ma santé, à mon alimentation, je fais du sport trois fois par semaine... Je me veux du bien. À 20 ans, prendre soin de moi ne m'intéressait pas du tout", se souvient dans Paris Match Laura Smet bien décidée à prendre désormais soin d'elle, mais aussi des autres. Même si c'est de son frère David Hallyday qu'elle est le plus proche, elle n'aurait pas hésité à envoyer un message à Joy Hallyday, la dernière fille de Johnny pour fêter son dixième anniversaire.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés