Il y a six ans, le 7 juillet 2012, le comédien Mouss Diouf disparaissait à seulement 47 ans après avoir passé plusieurs jours dans le coma. Une plaie qui n'est toujours pas refermée pour sa veuve Sandrine Diouf. "Je ne suis pas remise. Pour moi, Mouss est là en permanence. Je n'arrive pas à tourner la page et à refaire ma vie. Je crois qu'il n'y a pas de place pour une nouvelle vie de famille, et peut-être qu'il n'y en aura jamais", reconnait Sandrine Diouf dans une interview accordée à Télé Star. En plus de la douleur de perdre l'homme de sa vie, il a fallu vivre le cauchemar lié à l'héritage. En 2016, l'épouse de Mouss Diouf finit par renoncer à la succession de son mari. "J'étais épuisée par ce combat. Je me suis battue contre la maladie, mais je ne voulais plus me battre pour l'argent. J'étais fatiguée de recevoir tous les jours des lettres recommandées, d'être confrontée à ma belle-famille. J'ai lâché", analyse-t-elle dans Télé Star, affirmant que la situation est désormais apaisée. "Je pense qu'ils ont eu ce qu'ils voulaient, grand bien leur fasse. Je n'ai rien à me reprocher aujourd'hui et si j'ai fait du mal aux gens, je m'en excuse", conclut Sandrine Diouf dans Télé Star.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés