La petite magouille révélée sur France Bleu par Michel Platini pour le tirage au sort de la Coupe du monde 98 continue à faire grincer des dents. "On ne peut pas parler de "magouille" le terme est mauvais, c'est son vocabulaire à lui", corrige dans L'Equipe Sepp Blatter. L'ancien président de la FIFA tacle un calendrier pour le moins hasardeux. "Parler de ça maintenant... C'est un peu tard. Il n'y a pas lieu de réinventer le monde, même si on s'appelle Michel Platini. La psychologie des vedettes est complexe... En tout cas, mon caractère m'aurait empêché de dire une telle chose", explique à L'Equipe Sepp Blatter qui se demande si celui qui n'en est pas à son premier scandale ne serait pas tout simplement en quête de notoriété. "S'il y a eu "magouille", comme il le dit, il en était responsable et il devrait se taire. Mais comme ce n'est pas une tricherie, pourquoi l'évoque-t-il ? Pour faire parler de lui ?", s'interroge l'ancien dirigeant de la plus haute instance du foot mondial.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés