0 vues

Les mouvements de grève et protestations se multipliaient lundi au Pakistan pour réclamer aux autorités des mesures fortes de protection de la minorité chiite, victime d'un nouvel attentat sanglant fatal à plus de 80 personnes samedi à Quetta (sud-ouest).

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés