2 vues

Le procès des six membres de l'Arche de Zoé, qui avait en 2007 d'exfiltrer 103 enfants vers la France en les faisant passer pour orphelins, s'ouvre lundi à Paris en l'absence de deux de ses principaux protagonistes et sur fond de colère des familles au Tchad.

Publicité

Contenus sponsorisés