1 vues

Les dirigeants mondiaux réunis à l'ONU ont évoqué mercredi d'éventuelles interventions militaires au Mali et en Syrie, tandis que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad se montrait plutôt modéré pour son dernier discours devant l'Assemblée générale.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés