6 vues

François Hollande l'a bien cherché avec ses demandes pour des eurobonds et pour des plans de relance à crédit, sans effort de réductions des dépenses publiques ni réformes structurelles. Angela Merkel a fait un discours hier d'une rare brutalité. Elle a invité tous les pays à faire des efforts et à ne pas céder à la "facilité" et à la "médiocrité". Etre normal, c'est être médiocre donc...?

Publicité

Contenus sponsorisés