6 vues

L'acteur oscarisé Michael Douglas, habitué aux rôles virils, se métamorphose avec brio dans le dernier Soderbergh en pianiste virtuose, 100% gay et roi du bling-bling, un rôle qui pourrait lui valoir un prix d'interprétation à Cannes, à partager peut-être aussi avec Matt Damon.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés