3 vues

Marc Machin, qui comparait depuis lundi matin à son procès en aux assises de Paris après avoir passé près de sept ans en prison pour un commis par un autre, a dit attendre "ardemment" une "reconnaissance éclatante de (son) innocence".

Publicité
Contenus sponsorisés