3 vues

Des centaines de civils fuyaient jeudi le nord du Mali, au lendemain de l'annonce d'un cessez-le-feu unilatéral par un mouvement rebelle touareg, un des nouveaux maîtres de ces régions désertiques accusés d'exactions par la junte militaire au pouvoir depuis deux semaines.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés