5 vues

Les islamistes armés semblaient l'emporter sur les rebelles touareg dans le nord du Mali, notamment à où trois des principaux chefs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont été signalés mardi, tandis que les putschistes de Bamako, au ban de toute l'Afrique de l'Ouest, chercheraient une sortie honorable.

Publicité
Contenus sponsorisés