1 vues

Le président malien Amadou Toumani Touré, renversé le 22 mars, a démissionné dimanche, ouvrant la voie au départ des putschistes et à l'arrivée d'un président de qui aura pour premier défi de pacifier le Nord aux mains des rebelles touareg et d'islamistes armés.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés