2 vues

La vacance du pouvoir au Mali doit être officialisée mardi après la démission du président déchu Amadou Toumani Touré, ouvrant la voie à l'investiture du président de l'Assemblée nationale comme chef de l'Etat de transition alors que le nord du pays est aux mains de groupes armés.

Publicité

Contenus sponsorisés