16 vues

Les organismes sanitaires français ont réfuté lundi les conclusions des travaux du professeur Séralini sur la toxicité d'un maïs OGM de Monsanto, mais ont tous les deux recommandé des études sur les effets à long terme de la consommation d'OGM, quasi-inexistantes aujourd'hui.

Publicité

Contenus sponsorisés