2 vues

L'opposition russe ne désarmait pas mercredi malgré de nouvelles interpellations, appelant à de nouvelles manifestations contre les législatives remportées par le parti au pouvoir, et recevant le soutien de l'ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev.

Publicité

Contenus sponsorisés