3 vues

Le gouvernement Berlusconi a adopté vendredi un nouveau plan de rigueur draconien de 45,5 milliards d'euros sur deux ans, dans l'espoir de mettre un terme aux attaques spéculatives contre l'Italie, rattrapée par la crise de la dette dans la zone euro.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés