77 vues

Les nouvelles autorités en Libye ont affirmé samedi qu'il appartenait désormais aux combattants sur le terrain de décider quand attaquer les derniers bastions de l'ex-dirigeant Mouammar Kadhafi, après l'expiration de l'ultimatum fixé pour leur reddition.

Publicité

Contenus sponsorisés