4 vues

L'Otan, mise en cause par les , a promis mercredi de protéger les habitants de Misrata, ville de l'ouest libyen bombardée par les forces de Mouammar Kadhafi, auquel les Etats-Unis ont demandé "des actes" et la "fin des violences".

Publicité
Contenus sponsorisés