1 vues

Les forces pro-Kadhafi ont bombardé mardi le port de Misrata, mais la rébellion a assuré que le dirigeant libyen s'engageait dans "une bataille perdue" et le président français Nicolas Sarkozy s'est dit "optimiste" sur l'issue du conflit.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés