1 vues

Le port libyen de était sécurisé par les rebelles mercredi au lendemain d'un bombardement des forces du régime, alors que l'Otan s'apprêtait à installer un représentant à Benghazi, fief des insurgés.

Publicité

Contenus sponsorisés