0 vues

La Grèce. Puis l'Irlande. Puis le Portugal. Puis l'Espagne. Puis l'Italie. Puis la France. Cela fait deux ans que cette feuille de route a été clairement présentée. Et les dominos tombent les uns après les autres. L'Europe n'a toujours pas adopté de solution durable. Elle a opté pour la "cavalerie". Les banques prêtent aux Etats qui prêtent aux banques qui prêtent aux Etats. Un cercle vicieux.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.