1 vues

Les époux Lavier, qui comparaissaient jeudi devant le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer, ont nié les accusations de "corruption de mineurs" et de violences à l'égard de leurs enfants, reconnaissant toutefois certaines carences éducatives et des "gestes déplacés".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés