0 vues

Les Bourses mondiales, gagnées par la panique après la dégradation de la note de crédit des Etats-Unis, ont dévissé lundi en dépit de la mobilisation générale des dirigeants politiques, Barack Obama en tête, et des banquiers centraux de la planète pour éteindre l'incendie. Allez sur Medisite pour retrouver l'article complet.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.