32 vues

Comme prévu, comme nous l'annoncions ici, les banques centrales ont pris le relais des politiques pour relancer les économies qui, partout, sont en fort ralentissement. Le combat des mois à venir c'est la croissance et les banques centrales ont de moins en moins de marge de manoeuvre avec des taux qui sont souvent à zéro ou presque.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés