44 vues

Les associations de chômeurs sont ressorties vendredi en "colère" de leur rencontre avec le ministre du Travail Michel Sapin, déçues de n'avoir obtenu aucune des mesures d'urgence qu'elles réclament face à la "détresse profonde" des chômeurs, toujours plus nombreux.

Publicité

Contenus sponsorisés