1 vues

L'Egypte s'enfonçait encore un peu plus dans la crise mercredi, deux hautes instances judiciaires dénonçant le renforcement des pouvoirs du président islamiste Mohamed Morsi au moment où de nouveaux heurts ont opposé manifestants et forces anti-émeutes au Caire.

Publicité

Contenus sponsorisés