1 vues

Dans les townships d'Afrique du Sud, les séropositifs ont peur de se faire voler leurs médicaments antirétroviraux par des dealers de drogue, qui affirment les utiliser pour fabriquer une nouvelle substance à la mode, le "whoonga".Allez sur Planet.fr pour retrouver l'article complet.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.