22 vues

Le scandale de la viande de cheval a pris vendredi une épineuse tournure sociale en France où les 300 salariés de l'entreprise Spanghero, forcée à l'arrêt par le gouvernement, accusent celui-ci de les mettre au chômage.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés