97 vues

Emus, bouleversés, mais unis et combatifs face à la tempête Strauss-Kahn: les socialistes ont voulu offrir mardi l'image d'un parti uni lors de la réunion de sa direction mais sont déjà tournés dans l'après-DSK.

Publicité

Contenus sponsorisés