20 vues

La planète a entamé mardi soir son passage devant le Soleil pour le plus grand plaisir des astronomes du continent américain en quête d'un phénomène qui ne se reproduira pas avant 105 ans, mais au désespoir de millions d'Asiatiques privés de spectacle par un écran nuageux.

Publicité

Contenus sponsorisés