12 vues

Le Liban était sous le choc samedi au lendemain de l'assassinat du chef des renseignements de la police libanaise, attribué par l'opposition au régime et qui fait craindre de replonger le pays dans la tourmente.

Publicité

Contenus sponsorisés