2 vues

Le Japon va se figer le 11 mars pour se souvenir du terrible tsunami dans la région du Tohoku et constater l'immensité des chantiers hérités de cette catastrophe historique qui a fait près de 19.000 morts il y a deux ans.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés