56 vues

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a violemment mis en cause la stratégie du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, dont il reçoit le numéro un en fin d'après-midi, et a averti que les mesures d'aides prévues pour la filière ne se feront pas sans contrepartie.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés