103 vues

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il est mort samedi d'une crise cardiaque, léguant à son fils , désigné pour sa succession, un pays doté de l'arme nucléaire, mais parmi les plus fermés au monde, et une économie moribonde, incapable de nourrir son peuple.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés