0 vues

L'Argentine devait rembourser vendredi les derniers porteurs de titres émis lors du gel des avoirs bancaires de la crise de 2001 et annoncer la fin du "corralito", mais pour des milliers d'Argentins le cauchemar d'avoir perdu ses avoirs n'est toujours pas fini.

Publicité
Contenus sponsorisés