0 vues

L'émissaire international Kofi Annan a indiqué lundi au Conseil de sécurité de l'ONU que Damas avait accepté de commencer à mettre en oeuvre son plan de paix avant le 10 avril, mais cette annonce a aussitôt suscité le "scepticisme" des Etats-Unis.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés