1 vues

La annoncée de Silvio en Italie, et la perspective d'un gouvernement d'union nationale en Grèce n'ont pas suffi, loin s'en faut, à désamorcer la crise dans la zone euro, dont l'éclatement n'est plus un scénario de science fiction.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés