0 vues

La Grèce a pu respirer mardi après plusieurs mois d'attente grâce à l'engagement de ses créanciers UE-FMI à débloquer les prêts promis et à oeuvrer pour réduire sa dette et la ramener à 124% du PIB en 2020.

Publicité
Contenus sponsorisés