0 vues

Les Allemands étaient prêts hier à accepter des compromis sur des mesures de "croissance" pour l'Europe comme des project bonds ou une augmentation des moyens de la Banque Européenne d'Investissement. Mais la France a préféré la provoquer sur les euro bonds, le sujet le plus sensible en Allemagne. Du coup le sommet a été un échec total. La France et la Grèce jouent avec le feu.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.