14 vues

La Grèce aura sans doute bien du mal à constituer un gouvernement cette semaine, après le séisme des élections dimanche qui ont laminé les deux partis historiques pro-austérité et pro-Europe et envoyé pour la première fois des néonazis au parlement grec.

Publicité

Contenus sponsorisés