1 vues

François est devenu dimanche le deuxième socialiste à accéder à l'Elysée sous la Ve République en battant Nicolas , mais, souligne lundi la presse, "le plus dur commence" pour le nouvel élu qui promet d'être "le président de la justice" et non celui de l'austérité.

Publicité

Contenus sponsorisés